KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, POUR LES KABYLES ET LE MONDE ENTIER...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 contes de noel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eve
Or
Or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1858
Localisation : Pas-de-Calais 62 / France
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: contes de noel   06.12.09 19:07


En ce début de la grande distribution de jouets, tout allait bien pour le Père Noël et son équipage : pas d'embrouille dans la livraison des commandes, pas de retard sur l'horaire (pour une fois) parking possible sans péter les plombs pour garer le traineau... Bref, le Père Noël avait le sourire sous son nez rougi par le froid et le vent.
Oh bien sûr, il y avait les habituelles chamailleries des deux rennes ! "Ces deux là, alors !" rouspétait souvent le Père Noël, mais c'était sans importance tant que le travail était fait et que les enfants, endormis dans cette nuit magique, s'éblouissaient d'espoir au creux de leurs rêves.
Donc le Père Noël souriait dans sa barbe blanche, près du lit d'une petite fille dont les 5 ans étaient embarqués dans un sommeil de plomb. Elle avait commandé, et c'était bien souligné dans sa lettre, le gentil dragon du film d'heroïc-fantasy qui venait de sortir pour les fêtes. Un dragon dont les compétences vraiment peu agressives avaient valu un "bof" dédaigneux de la part de Jeune Renne qui avait demandé qu'on lui rajoute au moins des griffes extensibles. "Il va finir par me faire douter de moi, ce petit et ses goûts manga" pensait le bon vieillard en fouillant dans sa hotte pour trouver le dragon. "Il ne peut pourtant pas me reprocher de ne pas évoluer, avec tout ce que je transporte dans mon traîneau ! Ça vole, ça s'éjecte, ça explose, ça tire, ça saute, ça ressuscite... Mais où je l'ai fichu ce dragon à la fin !... Je l'ai oublié dans le traîneau... C'est bon, j'y retourne !"

Là, le Père y Noël trouva ses deux rennes en pleine zizanie, mais il préféra prendre l'air de celui qui n'a rien vu et il plongea la tête dans les sacs de jouets.
C'est à ce moment que deux secousses ébranlèrent le traîneau.
― Par ma hotte ! Qu'est-ce que c'est ?
― C'est pas moi, j'ai rien fait ! s'empressa de répondre Jeune Renne.
Les deux mêmes secousses recommencèrent. Le Père Noël se retourna : un motard de la police vérifiait le traîneau en appuyant dessus à deux mains.
― Les suspensions sont un peu usées... M'a l'air bien vieux ce véhicule, non ?
― Ah ça ! Pour être vieux... répondit le Père Noël en essayant d'être conciliant pour s'éviter des ennuis. Bien que sa technique soit améliorée tous les deux ou trois ans....
― Justement, il est de quelle année ce 4 x 4 ?
― Oh mon jeune ami, vous n'étiez pas encore né ! J'en suis déjà à la version 3 rien que pour ce nouveau siècle, d'où son nom, le T3-XXI.
― Je vois... dit le policier d'un ton ironique.
Il tournait autour du T3 comme un juge tourne autour d'un présumé coupable.
― Même pour un grand 4 x 4 comme le vôtre, je trouve que ça fait bien du poids toute cette marchandise... Vous devez avoir une famille nombreuse pour transporter autant de cadeaux... Ça serait pas en excès de charge par hasard ?
― En excès ! Mais qu'est-ce que vous me chantez là ! Depuis le temps que je distribue des jouets, vous pensez bien que j'ai de l'expérience, non ! D'ailleurs entre parenthèse, malgré ce que vous en pensez... et ce qu'en pense mon jeune renne... ce modèle ne date quand même pas de l'Homme de Cro-Magnon !... Alors croyez-moi, tout va bien !
Le policier hochait moqueusement la tête.
― Jeune renne, hein !... C'est vrai que son déguisement est bien imité.
Le Père Noël était scandalisé - encore un qui ne croyait pas ce qu'il voyait, c'est à dire le Père Noël en personne. Le vrai ! Et comment osait-il avec son air moqueur douter de l'efficacité de son traineau ; est-ce qu'il l'embêtait lui à propos de sa moto ?
― ... D'ailleurs, sachez aussi que les patins du T3 sont en fibre de verre ! Souples et résistants ! Et répondant au quart de tour au freinage des rennes, ce que votre moto ne fait peut-être pas, après tout !
― ... Au freingage des rennes ! Non en effet, ma moto n'y répond pas... Et combien y a-t-il de km au compteur ?
― Quand vous saurez jeune homme que chaque année je fais une fois le tour de la Terre avec, vous aurez une idée de ses performances ! chantonna le Père Noël en gonflant son ventre de fierté.
― Veuillez me montrer le certificat de contrôle technique s'il vous plait.
― Le quoi ?
― Le contrôle technique... Il a été fait j'espère, vu l'âge du véhicule. Sinon, gare à la contravention !
Le Père Noël en suffoqua d'indignation.

Trente secondes plus tard, son traîneau fendait l'air de la nuit la plus féerique de l'année. Il venait de s'envoler au nez et à la barbe du policier qui ne saura jamais comment et pourquoi un vieux bonhomme un peu délirant, tout habillé en rouge, dans un drôle d'engin tracté par deux complices déguisés en rennes, avait disparu de sa vue… "Disparu ni plus, ni moins !" comme il disait à ceux qui voulaient bien l'écouter.
Il finit par conclure une fois pour toutes que le grand froid et la fatigue de sa nuit de travail n'étaient pas étrangers à ce qu'il avait vu. Et il n'en parla plus jamais. Le Père Noël non plus malgré les moqueries que Junior ne manqua pas de faire durant plusieurs années. Au point qu'il finit par se fâcher et lui faire astiquer le T3 à la fin de chaque tournée. L'affaire dura quatre ans !
― Ça t'apprendra, sifflotait Vieux Renne dans sa barbichette. Faut toujours que tu l'embêtes aussi !
― Toi l'Ancêtre canonique, on t'a rien demandé ! Méfie-toi plustôt de ne pas être mis au rebut, à force de souffler comme un vieux phoque pendant toute la tournée ! Ca s'entend, tu sais ! D'ailleurs je te signale que je ne fais pas qu'astiquer le fameux "4 x 4", je booste aussi le tableau de bord... Mais tu le diras pas à Papy Noël, hein ?
― Si tu me promets de ne plus te moquer de lui avec cette malheureuse affaire de contrôle technique, c'est d'accord, je me tairai.
― Cool ! Je promets.
Quatre ans je vous dis, qu'elle a duré cette moquerie de Junior. Jusqu'à cette promesse. Mais le Père Noël n'oublia jamais l'offense faite par le policier... Un vieux véhicule son super traîneau ! Ça ne se pardonne pas !
Revenir en haut Aller en bas
eve
Or
Or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1858
Localisation : Pas-de-Calais 62 / France
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: contes de noel   08.12.09 7:49

Qui est donc le Père Noël ?
• Autrefois, il y avait un vieux bonhomme qui gâtait les enfants méritants le jour de sa fête, le 6 décembre. Il s'appelait Saint Nicolas. Et il se trouve qu'il était représenté avec une longue barbe blanche et un costume rouge (ou parfois des habits épiscopaux).
Ça rappelle quelqu'un ça, non ?
Son origine viendrait d'un certain Saint Nicolas qui a vécu au IVe siècle ; il était évêque de la ville de Myra (aujourd'hui la Turquie). Son culte est resté populaire en Orient et en Europe, notamment en Italie (à Bari) où se trouvent ses reliques.
Pourquoi fut-il célèbre ? Parce que selon la tradition, il sauva de l'esclavage 3 jeunes filles que leur père était sur le point de vendre pour cause de pauvreté, en leur donnant des pièces d'or pour qu'elles restent libres. D'après certaines versions de l'histoire, il aurait jeté ces pièces par la cheminée, et d'après d'autres versions, il les aurait déposées devant la porte.
Il n'en faut pas plus pour établir une renommée. La générosité de ce saint fit qu'il devint le patron des enfants auxquels il distribue des jouets le 6 décembre (date considérée comme celle de sa mort).

• Malgré la réforme protestante du XVIe siècle qui supprima la fête de St Nicolas dans certains pays d'Europe, les Hollandais gardèrent leur vieux bonhomme (qu'ils appelaient Sinter Klaas) et sa distribution de jouets. Mieux ! Quand certains d'entre eux émigrèrent aux Etats-Unis (XVIIe siècle) ils répandirent la coutume de Sinter Klaas qui devint vite Santa Claus en américain... (Et justement c'est comme ça que les américains appelèrent plus tard leur Père Noël !)... mais le Père Noël n'en était pas encore né pour autant... voyons la suite !...


• Le 23 décembre 1823, parut dans le journal américain Sentinel, un poème de Clément Clarke Moore - A Visit From St Nicholas - qui eut un si gros succès qu'il en devint une légende et fut traduit dans le monde entier.
Or, dans cette histoire, il est question d'une sorte de lutin généreux qui distribue dans les cheminées (tiens, tiens..) des jouets pour les enfants. Il voyage dans une carriole tirée par 8 rennes (tiens, tiens !..) répondant aux noms de Blitzen, Dasher, Dancer, Comet, Cupid, Donder, Prancer et Vixen. Les voilà nos célèbres rennes !

• Et pour compléter le tout, en 1863, un dessinateur américain du nom de Thomas Nast commença de dessiner pour le Harper's Illustrated Weekly, et durant près de 30 ans, un Santa Claus ventru et jovial, à la barbe blanche et qui est assisté de ses rennes.
En 1885, il dessine son parcours qui va du Pôle Nord aux Etats Unis.
Sa résidence était officiellement établie !

... Ce qui fut confirmé un an après par l'écrivain George P. Webster qui précisait que sa manufacture de jouets ainsi que sa maison "étaient cachées dans la glace et la neige du pôle Nord". Mais...
Mais il n'était pas encore en habit rouge ! Affaire à suivre…
• Il fallut attendre pour cela, 1931… et Coca Cola ! En effet, la firme américaine a eu le l'idée du siècle en demandant à Haddon Simblon, de dessiner le vieux bonhomme Santa Claus (dont la renommée grandissait là-bas) en train de boire du Coca pour reprendre des forces pendant sa distribution de jouets ! Ni plus ni moins !

Ce coup génial de marketing était destiné à inciter les enfants à boire du coca durant l'hiver… mais en fait, ça ne s'est pas arrêté là ! Le dessinateur a été génial lui aussi en habillant notre bonhomme aux couleurs de la célèbre bouteille de Coca-Cola : rouge et blanc ! Ce nouveau look et la renommée que lui valut la pub, firent du vieux bonhomme en rouge le maître planétaire de la nuit magique, le Père Noël !
Oh il y eut bien quelques mouvements de protestation de la part des catholiques contre cette envahissante popularité, parce que la nuit du 24 au 25 décembre est à l'origine celle de l'Enfant Jésus (qui lui aussi distribue des cadeaux). Certaines manifestations d'hostilité allèrent même jusqu'à brûler l'effigie du Père Noël, mais tout rentra dans l'ordre au fil du temps.
Quant à l'équipage du Père Noël, ses rennes et son traîneau, certains pensent qu'il indique une origine Scandinave, et plus particulièrement norvégienne.

Revenir en haut Aller en bas
 
contes de noel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CONTES DE NOEL d'Anne Perry
» Collectif - Contes de Noël
» Des contes de Noël sur le site de l'INA
» père Noël à la luge - points contés
» Joyeux Noël 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE :: LES FORUMS POUR DÉBATTRE :: LA PLACE DU VILLAGE - ESPACE DE LIBRE EXPRESSION… !-
Sauter vers: