KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, POUR LES KABYLES ET LE MONDE ENTIER...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ECHO DU PAYS...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant
AuteurMessage
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   08.05.07 15:04

c'est ça le dur metier de lla terre
une annee bonne et l'autre non
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Ratissage sur les massifs forestiers de Tizi-Ouzou...!   10.05.07 8:10

Un groupe armé signalé dans le secteur !

Les forces combinées ont déclenché, hier, tôt dans la matinée, un vaste ratissage sur les massifs forestiers au sud de la ville de Tizi-Ouzou où un groupe terroriste est signalé.

Les forces combinées (ANP, BMPJ et la gendarmerie nationale), appuyées par des hélicoptères, ont déclenché un ratissage sur les massifs forestiers d’Amjoudh et du Guergour au sud de la préfecture de la Grande-Kabylie.

Selon nos informations, tout a commencé il y a environ deux mois quand un groupe terroriste a été signalé dans la forêt de Yakouren, 50km à l’est de Tizi-Ouzou. Selon nos sources, ce groupe armé comprendrait même des étrangers.

Comme il y a lieu de signaler que le chef de la zone II du GSPC, Touati Athmane, alias Abou Abbès, se serait réfugié dans les maquis proches d’Aïn El Hammam, fuyant, selon les mêmes sources, la colère de Droukdel, entité nationale du GSPC, se prénomant Al-Qaïda pour le Maghreb Islamique (AQMI), contre Abou Abbès et d’autres camarades d’infortune qui se sont prononcés contre les attentats d’Alger.
Pour revenir au ratissage déclenché hier, les forces combinées ont déjà, dès la veille, bouclé un important secteur autour de Tizi-Ouzou de sorte que personne ne puisse en sortir ou y entrer sans que les forces de sécurité ne soient au courant.

Des informations, non encore officiellement confirmées, faisaient ainsi état d’un terroriste repenti qui aurait indiqué aux forces de sécurité la présence d’un groupe armé au sud de la ville. Par ailleurs, hier matin, un dispositif de sécurité était en place et tous les véhicules venant sur la ville de Tizi-Ouzou, notamment ceux en provenance de la région étaient soumis à une fouille rigoureuse. Les citoyens en provenance de Tigzirt, d’Aïn El Hammam, d’Azazga et de Beni-Yenni, affirment que « c’est la première fois depuis des lustres que les mesures de sécurité sont ainsi renforcées ». Les riverains des massifs forestiers soumis à ratissage disent avoir enregistré, dès l’aube d’hier, des mouvements des forces de l’ordre. Deux hélicoptères ont d’ailleurs pilonné la région assez fortement. Il semble que les éléments des forces de l’ordre ont ainsi essayé de cibler les zones suspectes et avec les roquettes essaient de faire exploser les bombes artisanales que les terroristes sèment habituellement après leur passage afin de ralentir la progression des forces de l’ordre.

Vaste opération de ratissage à Tassadort

par A.D
Les forces combinées des services de sécurité, appuyées par des troupes de l’ANP héliportées, sont depuis hier en opération de ratissage dans la forêt de Tassadort, dans la localité de Tirmitine, à la sortie sud-ouest du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou.

Une localité où se serait réfugié un groupe terroriste conduit par le chef des terroristes de Boumerdès, tristement connu sous le nom Laâbas. Des sources très au fait de la donne sécuritaire indiquent que cet individu et son groupe se seraient repliés il y a une dizaine de jours dans les massifs d’Aïn El-Hammam, avant de se réfugier à Thassadorth.

Les forces de l’armée ont pilonné ce massif forestier. Les bombardements ont débuté hier vers 6 heures et se sont poursuivis tout au long de la journée. L’opération a été accompagnée par le déploiement d’un dispositif sécuritaire impressionnant à travers la ville de Thizi Ouzou.

Des barrages de contrôle ont été dressés sur les RN 12 et 72, ainsi que sur le CW 37 menant vers Azazga, Thigzirt et Voudjima. Tous les véhicules de transport en commun ont été minutieusement vérifiés. Une autre information faisant état de la présence suspecte d’un groupe armé dans le versant est de la forêt de Harrouza a mobilisé les forces combinées de sécurité, appuyées par des troupes héliportées.

Elles ont procédé à une fouille systématique des lieux. Jusqu’à hier en fin de journée, aucun détail n’a filtré sur les résultats de l’opération.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Redéploiement des forces de la gendarmerie...   03.06.07 2:05

La hausse de la criminalité en Kabylie impose un redéploiement des forces de la gendarmerie qui annonce l’ouverture de 15 brigades en 2008.

Le commandant de groupement de Tizi Ouzou, le lieutenant-colonel Salim Benazouz, est très affairé en ce deuxième jour des portes ouvertes de la gendarmerie, inaugurées mercredi par le wali de Tizi Ouzou en compagnie de personnalités civiles et militaires et des représentants d’organisations et d’associations locales. L’officier supérieur relate non sans désolation la situation que vivent certaines communes isolées en matière d’insécurité. “Il y a un phénomène inacceptable, l’introduction de la boisson alcoolisée au sein même du village. Un lieu sacré et respecté par des dizaines de générations. Aujourd’hui, le sacrilège est commis au vu et au su de tous”, dit-il. Il cite un autre exemple à Beni Yenni où un citoyen sans scrupules s’est mis à vendre de l’alcool aux jeunes lycéens jusqu’au jour où des gendarmes se sont déplacés sur les lieux pour interpeller et arrêter le mis en cause.

Il enchaîne avec l’histoire de ce père venu dénoncer son fils reconverti en semeur de poison. Le rejeton a accaparé une partie du jardin familial pour y planter du haschich. Cinq affaires ont été traitées dans ce cadre au niveau du sud du chef-lieu de wilaya (Ouadhias-Maâtkas). La gendarmerie intervient souvent, bien que manquant d’effectifs. “Nous ne pouvons rester les bras croisés devant pareilles situations. Des efforts sont consentis pour assurer la sécurité des communes où les brigades sont fermées. Pour rappel, plus 700 gendarmes ont été mobilisés lors des dernières élections au niveau des coins les plus reculés de la wilaya. Il arrive aussi qu’une seule brigade assure la couverture de six ou sept communes, comme c’est le cas de la distance allant de Sidi Naâmane à Tigzirt. Dans ce cas, c’est la brigade de Tizi Ouzou qui prend en charge les communes en question”, explique notre interlocuteur. Interrogé sur les éventuelles mesures quant au retour annoncé des gendarmes dans les brigades fermées, il rassure que le dossier est pris en charge par les instances. Toutefois, il confie que 15 unités vont ouvrir en 2008, parmi elles on compte 3 Unités de sécurité routière (USR).

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: LA KABYLIE RETROUVE SES GENDARMES...   04.06.07 7:41

LA POPULATION Y VOIT UNE URGENTE OPÉRATION DE SALUBRITÉ

Les gendarmes ayant, depuis les événements de Kabylie, opéré un retrait stratégique durant une certaine période, se préparent à reprendre possession de leurs brigades. La majorité de la population semble accueillir la nouvelle avec soulagement.

La Kabylie connaît, depuis quelques années, une situation sociale assez difficile. Outre le chômage, une forte population de déscolarisés, la prolifération des lieux de déperdition attirant souvent une jeunesse en mal de repères. Devant l’absence quasi-totale de structures de loisirs et le peu de stades et autres aires de jeux, notamment dans les villages de montagne et autres hameaux, les fléaux sociaux et autres délinquances ont pris l’ascenseur. Devant cette montée de la criminalité et de la délinquance aggravées par une situation sécuritaire délétère, les citoyens sont perplexes. La police s’est, certes, redéployée et a ouvert des Sûretés urbaines jusque dans les communes les plus reculées, quoique ne couvrant pas encore totalement le territoire de la région.

Avec les développements de la situation liée aux événements dits du Printemps noir, événements ayant conduit à la délocalisation des brigades de gendarmerie, les choses semblent avoir empiré. Depuis cette période, des régions entières de Kabylie sont restées sans police et encore plus sans brigade de gendarmerie. La peur du gendarme qui est, dit l’adage, «le début de la sagesse et du respect des lois», n’existe plus.
Aussi, les jeunes désoeuvrés s’en sont donnés à coeur joie. Agressions, vols à la tire, vols à la roulotte, coups et blessures et autres crimes et délits se sont multipliés. Les villages et hameaux laissés carrément à l’abandon sont, aujourd’hui, au bord de l’asphyxie. Le retour des brigades de gendarmerie semble être devenu une urgence. Le colonel commandant le groupement de Tizi Ouzou a assuré, lors de la journée portes ouvertes, que ce retour, en fait, ce redéploiement, est dans «les tablettes», et affirme que d’ici à la fin 2008, ce sont une quinzaine de brigades qui seront rouvertes. Aussi, plusieurs anciennes brigades ont été touchées par l’explosion populaire des années 2001-2003, et Azazga, tout comme Boudjima et d’autres brigades demandent carrément une reconstruction, même d’autres brigades, à l’exemple de celle de Boghni, méritent toutes une réhabilitation, et dans ce dernier cas, le site est carrément «pris» par des familles qui y logent.

Mais le plus «dur» n’est pas le local, car en ce cas, une réhabilitation peut faire l’affaire, mais l’accueil par les populations est l’écueil qu’il faut prendre en considération. Rencontrés à Tizi Ouzou, des citoyens affirment que «certes, les gendarmes ayant eu à affronter les douloureux événements ont fauté et certains d’entre eux, doivent être jugés et punis pour les crimes et autres dépassements, mais pour le reste, entre les gendarmes et le banditisme, le choix est vite fait». Un autre groupe de personnes qui semblent proches de la protesta citoyenne s’accrochent dur comme fer «...au préalable, le jugement des gendarmes fautifs par les tribunaux civils». Quant aux responsables locaux des partis politiques, ceux du moins ayant partagé certaines positions comme le FFS et le RCD, ces responsables vous répliquent qu’ils ne sont pas à l’origine de l’exigence du départ ou de la délocalisation de ce corps de sécurité. Se retranchant derrière la légalité, ils soutiennent qu’il appartient à l’Etat d’assurer la sécurité des citoyens.

A noter que plusieurs brigades continuent de fonctionner, à l’image de la paisible ville de Tamazirt, située à quelques encablures du chef-lieu de daïra de Larbaa Nath Iraten. Les hommes en vert y vivent en totale symbiose avec la population. Par ailleurs, depuis au moins deux années, des citoyens se sont levés pour souvent réclamer à corps et à cri le retour des brigades de gendarmerie. C’est le cas des habitants du village de Azazga qui, après l’assassinat d’un chauffeur de taxi, se sont rassemblés pour exiger, justement, le retour des gendarmes. Comme il y a lieu de signaler qu’une pétition avait été initiée, il y a environ une année et demie, pour réclamer le retour de ce corps de sécurité. La pétition aurait, affirment des sources, recueilli plus de 2000 signatures. II est vrai que des régions et, notamment là où l’on a enregistré mort d’homme, la population est encore très montée contre la gendarmerie.

Les traces indélébiles des journées difficiles et souvent meurtrières, sont toujours là sur les murs où les tags rageurs sont encore visibles et aussi dans les mémoires qui n’arrivent pas à faire leur deuil. Cependant, et malgré tous ces dépassements, des citoyens vous disent que la présence de la gendarmerie est nécessaire et de vous citer les diverses actions terroristes et criminelles enregistrées depuis dans la wilaya: vols, rapts accompagnés de demandes de rançon et aussi agressions souvent avec mort d’homme, sans compter les autres délits constatés jusqu’en pleine ville de Tizi Ouzou.

Certes, la police s’est redéployée et accomplit chaque jour un travail de titan mais, à elle seule, il semble qu’elle ne peut être au four et au moulin. Comment taire ces délits recensés aussi bien à l’est qu’à l’ouest de la wilaya alors que la police n’a pas encore installé toutes ses brigades. Dans ces communes et villages dépourvus de forces de sécurité formées pour la lutte contre la criminalité, les choses ont empiré. Ainsi le hachich qui se vendait aux temps anciens dans un village de la daïra de Maâtkas, aujourd’hui c’est de la culture de haschisch dont on parle. Les délits ont carrément explosé. Qui peut oublier ce vieux couple agressé dans son domicile et ligoté par des voleurs qui sont repartis avec un gros butin.

La liste est longue de ces crimes commis ici et là dans cette wilaya qui a connu d’autres temps quand par exemple aussi bien à Aïn El Hammam qu’à Larbaâ Nath lrathen ou encore au marché de Boghni les commerçants laissaient leurs marchandises sans aucun gardiennage.

Enfin, l’absence des gendarmes est l’une des causes de la prolifération des lieux de débauche, il n’y a qu’à suivre le CW128 menant de Tizi Ouzou à Boghni pour se rendre compte de la dégradation des moeurs en cette région. Des «bars drivers» installés sur les rives de l’oued et la présence de femmes de petite vertu salissent l’environnement et les populations ne savent plus que faire. Le redéploiement de la gendarmerie apparaît donc comme une véritable et urgente opération de salubrité publique.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
thaferka
Topaze
Topaze
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   04.06.07 15:27

Trois terroristes abattus à Ifigha (tizi-ouzou)

mardi 28 novembre 2006

Trois terroristes abattus et des militaires blessés à Achallam dans la commune d’Ifigha à 60 km à l’est de Tizi-Ouzou, tel est, selon nos sources, le bilan de l’offensive militaire déclenchée dimanche à partir du massif forestier de Yakouren par l’armée basée à Tagma contre un groupe terroriste activant dans la région. Toujours selon nos sources, en l’absence d’informations officielles, les terroristes avaient été encerclés par l’armée près de la mosquée du village Achallam avant de s’enfuir vers les maquis environnants où ils ont été pris en étau par les militaires qui avaient bouclé tout le secteur à partir du village de Moknéa. Le violent accrochage a duré environ deux heures entre 16h30 et 18h30. Les crépitements d’armes automatiques ont d’ailleurs été entendus jusqu’au CW 251 sur les hauteurs de Assif Ouserdoun (Bouzeguène) où de nombreux automobilistes scrutaient des yeux les denses maquis. D’après une autre source, l’opération a été appuyée dans l’après-midi par les forces héliportées en amont du village Azrou dépendant de la commune voisine de Yakouren. Cet accrochage vient confirmer les informations de plus en plus insistantes ces derniers jours sur la présence de maquis terroristes dans la région truffée de caches et autres abris datant de la guerre de Libération nationale.
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: ALGERIE : 2 MILLIARDS $ D'EXCÉDENT…   08.06.07 9:59

Algérie : 2 milliards $ d'excédent

L'Algérie a réalisé en avril dernier un excédent commercial établi à 2,07 milliards de dollars, en baisse de 565 millions de dollars par rapport au même mois de l'année dernière, selon le Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS), un organisme relevant des Douanes nationales.

Les exportations ont atteint 4,16 milliards de dollars ; les importations, 2,09 milliards de dollars. Les exportations hors hydrocarbures tournent autour de 80 millions de dollars, en baisse de 29,82% par rapport à la même période de référence. Le CNIS note que la répartition des importations par mode de financement montre une nette prédominance du cash, qui reste le mode le plus utilisé avec 84,978% du total des importations du mois d'avril 2007, soit 1,78 milliard de dollars, en hausse de 20,13% par rapport à la même période 2006. Le reste des importations a été financé par des lignes de crédit, soit 198 millions de dollars (9,46%), et par le recours aux comptes devises propres et autres à hauteur de 117 millions de dollars (5,57%). Au premier trimestre 2007, l'excédent commercial avait atteint 6,32 milliards de dollars contre 31,82 milliards pour toute l'année 2006.

En avril 2007, les principaux clients de l'Algérie étaient les Etats-Unis d'Amérique avec 991 millions de dollars, l'Italie (627 millions), l'Espagne (380 millions), la France (359 millions), le Canada (251 millions), les Pays-Bas (188 millions) et la Belgique avec 162 millions de dollars. Quant aux principaux fournisseurs, la première place est revenue à la France avec 422 millions de dollars, suivie de l'Italie (189 millions), de la Chine (165 millions), de l'Allemagne (136 millions), de l'Espagne (122 millions), des Etats-Unis d'Amérique (115 millions), et, enfin, du Japon (89 millions).

Le gros des échanges se fait avec l'UE. En valeur, les exportations algériennes hors hydrocarbures vers l'Union européenne (UE) ont, en 2006, augmenté d'environ 98 millions de dollars à 699,58 millions de dollars. C'est seize pour cent de plus par rapport à 2005 (601 millions de dollars). Pas assez, en tout cas, pour accroître le volume des exportations hors hydrocarbures. En 2006, celles-ci atteignaient 1,066 milliard de dollars contre 907 millions en 2005.

Les exportations vers la communauté européenne ont concerné les produits de l'agriculture et les produits agricoles transformés, les produits de la pêche et les produits industriels. Les produits agricoles et produits agricoles transformés, bénéficiant ou non d'avantages préférentiels, dans le cadre de l'accord d'association qui lie l'Algérie à l'UE, ont représenté 7,11% du total des produits exportés vers l'UE en 2006, soit 49,72 millions de dollars contre 38,79 millions en 2005 (+28,17%).

Il s'agit essentiellement des dattes (16,73 millions de dollars), soit 33,65% du total de ces produits, suivies des corps gras et des résidus provenant de leur traitement (13,37 millions de dollars) et, enfin, le beurre de cacao, les caroubes et les eaux minérales et gazéifiées avec respectivement 4,39 millions de dollars, 4,17 millions et 3,21 millions de dollars. En 2006, les exportations des produits agricoles et agricoles transformés n'ayant pas bénéficié d'avantages préférentiels représentaient le tiers des exportations agricoles vers l'UE.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !


Dernière édition par le 12.07.07 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
Ouarziguen
Topaze
Topaze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 47
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   08.06.07 19:35

Les investissements étrangers, principalement réalisés dans les hydrocarbures, la téléphonie mobile, le BTP et quelques autres secteurs tertiaires peu productifs en termes d'emplois et surtout de richesse, se traduisent, depuis quelques années déjà, par un transfert de plus en plus important des bénéfices. Il est même à craindre qu'avec l'amenuisement des IDE qui est observé avec une rare continuité, une chute drastique des cours du pétrole conduise notre pays à emprunter sur le marché international les fonds requis au titre des prochains transferts. Ce sera alors un autre retour à la case départ du processus d'abord inflationniste et ensuite du cycle inévitable et lourd de conséquences du réendettement.
Et tout cela, nous le devrons, bien sûr, à la conduite des affaires publiques menée à la diable par des apprentis politiciens que les soucis de développement au sens propre du terme sont encore loin de préoccuper, l'essentiel étant qu'ils se remplissent les poches en priorité.
Revenir en haut Aller en bas
http://thilelli.com
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   08.06.07 20:17

Bonsoir Ouarziguen,

Vous avez l'air bien informé quant à la politique Algérienne...

Quels seront le sort et l'avenir de ce peuple où les deux extrêmes, pauvres et riches, se cessent de s'éloigner l'une de l'autre et où le gouffre de la nécessité n’arrête pas de se creuser...?

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Amélioration de l’alimentation en eau potable...   21.06.07 21:16

Amélioration de l’alimentation en eau potable à compter du 1er juillet,

Un plan spécial saison estivale sera mis en œuvre jusqu’à la fin du mois de Ramadhan, sans doute avec des plages horaires plus étendues.

Le ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal, rassure la population que la plupart des villes du pays seront alimentées suffisamment en eau potable durant cet été. Un plan spécial saison estivale vient d’être établi par la tutelle et s’étalera du 1er juillet jusqu’à la fin du mois de Ramadhan. Ce programme spécifique aura donc à améliorer le quota de la capitale puisqu’il lui a été restreint de près 50 000 m3. “Un effort particulier sera consenti pour garantir l’alimentation en eau potable sans difficultés majeures”, tient-il à souligner. Alger n’aura pas de problème d’AEP d’autant plus que le barrage de Kedara est actuellement rempli à 80% et celui de Boukerdane à plus de 50% sans oublier l’apport de l’usine de dessalement d’eau de mer d’El-Hamma dont la mise en service est prévue pour la fin de l’année en cours. “Globalement, les citoyens n’ont pas à s’inquiéter : nous boirons de l’eau !” ironisera M. Sellal tout en ajoutant que les restrictions entamées dès le début de l’année seront maintenues. Le ministre parle ainsi d’une amélioration constante particulièrement sur le littoral. Car, la demande est plus forte en été dans les villes balnéaires. Les capacités disponibles sont, selon lui, meilleures que celles de l’année dernière. Il y a lieu d’ajouter aussi la première branche du transfert du barrage de Taksebt vers les localités de Azazga, Fréha et Tizi Ouzou, qui sera opérationnelle dès les premiers jours du mois de juillet prochain. La seconde branche dédiée à Alger et Boumerdès sera mise en service dès le mois de mars prochain. Les travaux avancent selon le planning prévu. Pour le barrage de Béni-Haroun, une partie est entrée en service. Ainsi, l’eau de Koudiet-Medouar est arrivée à Batna et Aïn Touta et elle sera à Khenchela la semaine prochaine. À partir de la deuxième quinzaine de juillet, Béni-Haroun desservira les autres villes, notamment Constantine, Mila… “C’est dire que les grands projets commencent maintenant à entrer réellement en production”, indiquera Abdelmalek Sellal sur les ondes de la radio Chaîne III. Abordant le vaste programme d’installation de 13 stations de dessalement de l’eau de mer à travers le pays, le ministre a affirmé que le gros est implanté à l’Ouest compte tenu des déficiences qu’enregistre chaque année cette région.

“Pas de hausse des prix de l’eau”
Ce programme global assurera, une fois achevé à l’horizon 2010, une production quotidienne de plus de 2,260 millions de m3, soit 2,3 milliards de litres/jour. Pour une consommation journalière de 100 litres/habitant, la population qui en bénéficiera sera, par conséquent, estimée à 23 millions de citoyens. L’on citera l’unité Kahrama déjà opérationnelle qui produit à la fois 340 MW d’électricité et 89 000 m3/jour d’eau potable.
Trois autres projets sont en construction. L’on citera l’unité de Skikda d’une capacité de 100 000 m3/jour dont une partie sera mise en service vers la fin de l’année en cours. La troisième usine évoquée est celle de Béni-Saf qui produira 200 000 m3/jour à partir de la mi-2008. L’autre catégorie de projets concerne ceux qui sont dans la phase de clôture financière. Il s’agit de celle de Honaïn sise à l’extrême ouest du pays, plus précisément à Tlemcen, d’une capacité de 200 000 m3/jour. Des projets similaires sont également prévus à Mostaganem (200 000 m3/jour), Cap-Djinet (100 000 m3/jour) et à Tlemcen. Ces 6 projets dont la construction sera lancée dès le mois de juillet prochain, auront globalement une capacité de plus de 1 million de m3/jour. D’autres sont en développement, à l’image de celui prévu à Ténès (Chlef) d’une capacité de 200 000 m3/jour qui est dans l’étape de l’appel d’offres commerciales. D’ici à la fin du mois de juin, le partenaire avec qui sera créée la société de projet sera connu. Celui d’El-Tarf (50 000 m3/jour) est en phase d’évaluation et l’offre commerciale sera étudiée en juin ou au plus tard en juillet. À cela, il y a lieu d’ajouter celui de Oued Sebt situé à Cherchell d’une capacité de production de 100 000 m3/jour. Mais, le plus grand projet sera indéniablement celui projeté à Mekta, près de Marsa El-Hadjadj à Arzew. Sa capacité de production est évaluée à 500 000 m3/jour. Souk Tlata (Tlemcen) est un autre projet de 200 000 m3/jour alors que l’usine de Fouka à Tipasa produira 120 000 m3/jour.
Le tarif proposé à Sonatrach et l’ADE est fixé à 0,75 dollar US/m3. Le coût moyen de l’eau produite au sein des unités de dessalement est de
48 DA le m3. L’État participe, par conséquent, sur le différentiel entre ce prix et celui de l’eau tirée des barrages. À propos de tarifs, M. Abdelmalek Sellal écarte toute idée de hausse. “Pour le moment, ce n’est pas du tout envisagé. Peut-être dans les années à venir”, expliquera-t-il !

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Le projet de gazoduc transsaharien en discussion   12.07.07 23:16

Le projet de gazoduc transsaharien en discussion,

Lundi 9 juillet s'est tenue à Bruxelles une conférence portant sur le projet de gazoduc transsaharien.

Les représentants des gouvernements du Nigeria et du Niger ainsi que le Commissaire Européen à l’Energie ont discuté de la faisabilité du projet et des perspectives d'approvisionnement en énergie, aux côtés d'investisseurs potentiels et des institutions financières internationales.

Long de 4128 Kilomètres, le gazoduc pourrait transporter 20 à 30 milliards de m3 de gaz naturel du Nigeria vers l’Europe via le Niger et l’Algérie dès 2015. Le projet prévoit la construction d’une vingtaine de stations de compression. Il aboutira dans sa partie onshore, soit à Beni Saf à l’ouest soit à El Kala à l’est.

Les réserves du Nigéria sont estimées à 5 trillions de mètres cubes, soit l'équivalent de 10 ans de consommation européenne.

Le commissaire européen à l'Energie Andris Piebalgs a néanmoins insisté sur la nécessité de prendre en compte les besoins en gaz de l'Afrique de l'Ouest et des populations locales dans l'élaboration du projet. Celui-ci devra ainsi permettre l’alimentation en gaz naturel des régions désertiques traversées, y compris celles de certaines régions des pays voisins du tracé du gazoduc.

La réalisation du projet sera confiée à la compagnie algérienne Sonatrach. Il représente un budget global de 10 milliards de dollars.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Cantonnement militaire de Yakouren...   15.07.07 2:59

L'Algérie replonge dans le terrorisme,


Une attaque terroriste repoussée;
Un important groupe terroriste, constitué d’une cinquantaine d’éléments lourdement armés, a perpétré dans la nuit de vendredi à samedi une véritable opération militaire qui a visé simultanément la brigade de gendarmerie de Yakouren, le détachement de la garde communale limitrophe et le barrage militaire situé à un kilomètre du village, sur la route d'Azazga.

Quatre terroristes ont été abattus par les éléments de l’ANP qui ont intercepté le groupe armé lors de sa retraite dans le maquis, à trois kilomètres en contrebas du village. Quatre kalachnikovs ont été récupérés, ainsi qu’une arme lourde de type RPJ7 qui a servi lors de l’assaut avorté contre la brigade de gendarmerie. Un fusil mitrailleur a également été récupéré par les services de sécurité.

L’attaque du barrage militaire et du détachement de la garde communale était destinée à neutraliser toute intervention des services de sécurité, l’opération terroriste ayant essentiellement visé la brigade de gendarmerie où les assaillants ont projeté de récupérer des armes et des munitions. Les impacts de balles sur la façade de la brigade, dont les fenêtres ont volé en éclats, témoignent de la violence de l’attaque. Les terroristes ont défoncé l’entrée de la brigade et ont réussi à installer et faire exploser une bombe sur la paroi latérale du bâtiment. La déflagration a ébranlé la structure sans la faire écrouler, ravageant les locaux situés au rez-de-chaussée. On dénombre des blessés parmi les gendarmes, sans évoquer de cas graves. Leur riposte énergique a maintenu en échec les terroristes qui avaient également ouvert le feu à partir d’une cité mitoyenne de la brigade. La présence des habitants dans les immeubles voisins a limité la force de frappe des gendarmes qui ont tenu le siège pendant plus de deux heures, jusqu’à l’arrivée des hélicoptères de l’ANP. Les appareils de l’armée ont utilisé des moyens de visée nocturne, forçant les terroristes à battre en retraite. C’est ce qui a mis en échec cette attaque terroriste d’envergure. Les terroristes avaient encerclé la brigade de gendarmerie, fait le siège du détachement de la garde communale, mis sur la défensive un barrage militaire et piégé la route que devaient emprunter les renforts, mais ils n’avaient pas prévu les tirs à infrarouge des hélicoptères de l’ANP. La retraite du groupe armé a également été un échec, puisqu’elle s’est soldée par un accrochage avec des forces de l’ANP arrivées du campement militaire de Tagma, à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville. Les éléments de l’ANP n’ont pas emprunté la RN12, qui a été piégée en plusieurs endroits par les terroristes.

Une bombe placée sous la chaussée a explosé à deux kilomètres du village, causant un important cratère, sans faire de victime, et deux autres engins ont pu être désamorcés dans la journée d’hier, selon les dernières indications en notre possession. La sortie des éléments de l’ANP depuis le campement de Tagma était régulière, puisque des embuscades sont tendues depuis plusieurs semaines dans ce maquis qui représente un point de transit vers les localités de Zekri et d’Aït Chaffaâ.

Les terroristes ont été surpris dans leur retraite. Quatre ont été abattus et leurs armes récupérées. Les corps ont été transférés à la morgue de l’hôpital d'Azazga, avant d’être emmenées à Tizi Ouzou pour les besoins de l’identification.

Les bombardements depuis le campement militaire d’Akerrou se sont poursuivis durant toute la journée d’hier, avec l’appui des hélicoptères de l’armée. Des renforts militaires ont été acheminés au cours de la journée et un ratissage a été engagé pour neutraliser cet important groupe du GSPC qui a frappé dans cette localité après plusieurs années d’accalmie.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
aeiou
Topaze
Topaze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 80
Localisation : Lorient -Bretagne-France-Europe-Terre
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Suite des évènements ?   18.07.07 11:08

AZAZGA
Un groupe terroriste encerclé
18 Juillet 2007

Accrochage, avant-hier matin, entre un groupe terroriste et un détachement de l’ANP, près du village d’Ifigha, dans la daïra d’Azazga. Tout a commencé quand des citoyens ont aperçu un groupe terroriste d’une dizaine d’éléments apparemment tous armés de kalachnikovs. Aussitôt, les citoyens ont alerté les forces de l’ordre qui ont poursuivi les terroristes vers la forêt proche d’Ifigha et connue comme la forêt d’Achallam. Un accrochage assez rude a été signalé et a duré près d’une demi-heure. Aucun bilan n’a été rendu public. Le soir même, une opération de ratissage a été déclenchée sur le massif forestier d’Achallam. Par ailleurs, l’opération déclenchée après l’attaque menée contre la brigade de gendarmerie de Yakouren, sur le massif de Yakouren, se poursuit toujours. Il est fait ainsi état de la découverte et de la destruction de plusieurs casemates contenant des provisions de bouche, des téléphones WLL, de la literie, des micros portables et des téléphones mobiles.

Est-ce vraiment aussi "résiduel" que les Autorités le prétendent ?

Sad
Revenir en haut Aller en bas
Kad
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 79
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   18.07.07 20:46

Bonsoir ,

résiduel ou pas , il faut bien que l'on continue à débusquer ces fous . Mon opinion est que ces accrochages et ces découvertes de casemates sont la preuve que l'armée est efficace et que les terroristes sont de plus en plus dos au mur . Je pense tout de même que si l'on compare aux années 90 , le terrorisme est plus résiduel que massif. Mais résiduel ne signifie pas anéanti... ce gouvernement sait parfois bien choisir ses mots car finalement résiduel peut vouloir dire tout et son contraire , car tout dépend par rapport à quoi c'est résiduel...

Je suis néanmoins optimiste , l'Algérie et le monde viendront à bout de ce phénomène , nous avons déjà fait énormément de progrès que beaucoup n'osaient même pas espérer à une certaine époque...

...
Revenir en haut Aller en bas
chychy
Membre Débutant !


Nombre de messages : 9
Localisation : france
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   19.07.07 6:30

bonjour

une simple question posée par une simple personne qui veut retourner dans son pays apres une longue absence, dois je passer les quelques jours à azazga enfermer chez mes parents ? ou puis je sortir visiter mon cher pays !!!!
si la crainte susbsite au sein de la population, dois je prendre le risque de venir et etre décue au point de ne plus revenir à jamais ?
je ne sais que penser, je suis partagee
que faire?
Revenir en haut Aller en bas
Kad
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 79
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   19.07.07 16:59

Salut Chychy, je t'encourage à circuler sans crainte en Algérie si tu pars en vacances , tu ne seras pas la seule à le faire : plus de 700 000 familles algériennes passent leurs vacances au pays cette année selon les estimations faites par les services des douanes , je te recommande simplement de te fondre dans la masse (sur le plan vestimentaire) afin de ne pas éveiller la curiosité des habitants, tu pourras ainsi passer d'agréables vacances en toute discrétion et donc en toute tranquilité , comme tous les autres ...

Et n'hésite pas à visiter le pays , il y a tellement de belles régions à voir , c'est mille fois mieux qu'en photo .

Les vacanciers et les habitants ne sont plus ciblés par les terroristes , Dieu merci , de ce côté là tu peux être rassurée .

Voici un article de presse qui parle de cet afflu massif de vacanciers cette année vers notre magnifique pays :

http://www.algerie-dz.com/article10287.html

C'est signe que la confiance est revenue puisque presque tous les émigrés reviennent en force cette année pour revoir leur pays d'origine...


...
Revenir en haut Aller en bas
arezki
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   20.07.07 11:28

Chychy bonjour, c'est beaucoup plus mental, que reel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
arezki
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   20.07.07 11:29

Tous ce qu'on a dit sur Yakouren, aucune égratignure d'un civil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: L’OFFENSIVE A DURÉ TOUTE LA NUIT…   23.07.07 16:18

L’Offensive a duré toute la nuit de samedi à dimanche

L’ANP donne l’assaut final contre le groupe de Yakourène

L’assaut final contre le groupe terroriste, encerclé depuis une semaine dans le massif forestier de Yakourène, a été donné dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris auprès d’une source généralement bien informée qui précise que les bombardements ont duré toute la nuit.
Les frappes à l’artillerie lourde ont débuté, selon des sources locales, vers 21h pour se poursuivre jusqu’à hier en début d’après-midi. Les tirs se suivaient sans répit et s’entendaient à plusieurs kilomètres à la ronde. Ce qui laisse clairement comprendre que l’assaut attendu depuis le début de l’opération, le 14 juillet dernier au petit matin, a été donné par les troupes de l’Armée nationale populaire (ANP) qui aura pris tout le temps nécessaire pour mettre en place un dispositif, sans doute le plus impressionnant que la région n’a jamais connu depuis le début du terrorisme dans les années 1990. Pendant que les troupes terrestres bombardaient le lieu où sont repliés les membres du groupe encerclé, un nombre impressionnant d’hélicoptères de combat de l’ANP pilonnait le massif forestier. Durant toute la matinée, l’opération ne cessait de s’intensifier tout comme s’intensifiaient les vagues de rumeurs qui provenaient de Yakourène et Bouzeguène sur le bilan de cet assaut.

On annonce tantôt des éliminations, tantôt des captures et des redditions parmi les terroristes faisant partie du groupe encerclé, mais une source très proche du dispositif en place nous a assuré qu’aucun bilan officiel n’est disponible pour le moment. La même source souligne, toutefois, qu’il se pourrait qu’il y ait des morts dans ces bombardements qui ont débuté, mais aucun corps pouvant confirmer cela n’a été encore récupéré. Le terrain, miné par endroit, ne facilite guère aux troupes militaires, même celles des parachutistes mobilisées pour les besoins de l’opération, d’avancer. Ces dernières n’avancent qu’au rythme de l’opération de déminage et de l’ouverture de pistes entamées il y a trois jours. Les échos qui émanent du lieu de l’opération font état de l’arrivée des troupes spéciales au niveau du camp d’entraînement du GSPC, bombardé dans la soirée de vendredi à samedi au lieu-dit Chaâra, entre Yakourène et Akfadou.

Il est à noter qu’au moment où les troupes militaires, déjà en place, se rapprochent de l’objectif, d’autres troupes spéciales continuent d’affluer vers le vaste massif forestier de Yakourène qui s’étend de la sortie d’Azazga jusqu’à Akfadou, Adekar et Béni K’sila d’où justement un assaut a été donné au même moment, dans la wilaya de Béjaïa passant par Bouzeguène, Ifira et Idjeur à l’extrême-est de Tizi Ouzou, où d’autres troupes sont déployées. Dans la journée d’hier, de nouveaux convois de troupes d’élite continuaient à se diriger vers la région, ont témoigné des citoyens.

De sources proches du dispositif en place à Yakourène, les bombardements devaient se poursuivre encore, et d’une façon plus intense, dans la soirée d’hier afin de venir à bout de cet important groupe terroriste.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
arezki
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   12.08.07 19:29

Enfin, une bonne nouvelle, les journaux n'ont rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
neyrA
Topaze
Topaze
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: DECHARGE PUBLIQUE DE ZENE A AZAZGA   28.08.07 22:03

DECHARGE PUBLIQUE DE ZENE A AZAZGA,

Les habitants menacent de fermer l'APC

Les habitants d’Azazga sortent de leurs gonds pour exiger une nouvelle fois la délocalisation de la décharge publique, située à la sortie nord de la ville vers Tachrouft, Hendou et Tamassit au lieudit Zane, qui empoisonne la vie des riverains depuis une dizaine d’années. Après avoir épuisé tous les moyens légaux visant à faire déplacer la décharge “vers un lieu isolé”, la population menace de recourir à des actions musclées pour faire entendre sa voix.

Les citoyens qui subissent chaque été les effets néfastes de la décharge située à quelques encablures des habitations, donnent un délai de dix jours aux autorités locales pour régler le problème, faute de quoi, ils menacent de bloquer la mairie comme ultime recours après les actions pacifiques qu’ils affirment avoir maintes fois mené, mais en vain depuis 2002 auprès des autorités locales. C’est ce qu’on peut lire dans la mise en garde adressée à l’APC qui aurait promis aux habitants de faire déplacer la décharge qui porte préjudice à la santé et au bien-être des riverains par ses odeurs nauséabondes et les envahissantes couches de fumée provenant de l’incinération des déchets sans compter les maladies respiratoires dont souffriraient notamment les personnes âgées et les enfants comme nous l’ont expliqué des habitants ulcérés par “une situation préoccupante et alarmante” qui leur vaut de passer des étés synonymes d’enfer. Outre l’APC et la daïra, des copies de leurs doléances ont été également adressées au wali, à l’APW ainsi qu’au ministère de l’Intérieur et à la Sûreté de daïra.
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   29.08.07 9:07

bonjour neira ,j'ai visité ta maison hanté,
Revenir en haut Aller en bas
Iratz
Saphir
Saphir


Masculin
Nombre de messages : 421
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   29.08.07 12:37

Il manquait un préambule avertisseur…Cardiaque, s’abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
neyrA
Topaze
Topaze
avatar

Nombre de messages : 68
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   29.08.07 12:57

Oui, c'est vrai, pardon Iratz, j'espere qu'Arezki pourra rectifier cet oubli.
Content que ça t'ait plu, Aziza.
Revenir en haut Aller en bas
arezki
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   29.08.07 16:22

C'est fait
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
Iratz
Saphir
Saphir


Masculin
Nombre de messages : 421
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   29.08.07 18:52

Je vois que notre crins d’argent a bien pu glissé un warning!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ECHO DU PAYS...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 22Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» joli sampler ....chez "Au pays des biscornus"
» Le racisme des noirs dans les pays du maghreb
» Les 8 Heures du Pays Noir 1/24 LMS " en système DAVIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE :: LES FORUMS POUR DÉBATTRE :: KABYLIE - ALGERIE, FAITS-DIVERS…-
Sauter vers: