KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, POUR LES KABYLES ET LE MONDE ENTIER...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ECHO DU PAYS...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant
AuteurMessage
serge
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 63
Localisation : Paris-France
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 9:14

AZUL EVE
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:28

Bonjour Serge,plaisr de vous revoir.
Revenir en haut Aller en bas
serge
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 63
Localisation : Paris-France
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:33

bonjour aziza
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:35

comment vas tu Serge ,ton séjour c'est bien passé?
Revenir en haut Aller en bas
serge
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 63
Localisation : Paris-France
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:37

oui et non merci car cela a été un sejour de rupture d avec mon ami mais bon c est la vie .
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:46

Je suis vraiment désolé pour ce qui t'arrive Serge.
mAIS IL FAUT ALLEZ de l'avant ,je sais bien qu'une rupture est très dur a suporté,mais comme tu le dit si bien c'est la vie.
Alors Serge je te souhiate de tout coeur et t'envois une bonne énergie pour que tu ne baisse pas les bras
bizzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
serge
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 63
Localisation : Paris-France
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   15.11.08 10:48

merci aziza bizzzz
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   30.11.08 23:10

IMPLIQUÉ DANS 19 AFFAIRES
Perpétuité pour un évadé d’El Harrach


La justice criminelle de Tizi Ouzou a tranché jeudi l’affaire d’un évadé de l’établissement pénitentiaire d’El Harrach. Impliqué dans 19 affaires criminelles, la sentence est à la hauteur des faits: emprisonnement à perpétuité. L’accusé, 37 ans, A.K., a fait plusieurs séjours en prison, avant sa grande évasion et était poursuivi, cette fois-ci, pour constitution d’association de malfaiteurs. Les faits remontent à juillet et août de l’année 2006, lorsque l’accusé, accompagné de 9 acolytes, semait la peur et la terreur au sein des citoyens des communes de la wilaya de Tizi Ouzou. Durant cette période, les malfaiteurs ont mené des incursions dans des maisons, menaçant leurs propriétaires à l’arme blanche. Les victimes, au nombre de quinze, se sont présentées aux services de police pour déposer plainte. Alors qu’une enquête a été déclenchée et suivait son cours, les citoyens de la daïra d’Azazga, ont pu identifier le chef de bande. Ce qui a permis son arrestation. Lors de son interrogatoire, le mis en cause a dénoncé ses associés. Présenté devant le procureur, l’accusé a révélé qu’il s’était évadé de la prison d’El Harrach et que c’est lors de son séjour à Tizi Ouzou, qu’il a rencontré deux de ses acolytes. Les raisons invoquées pour justifier de tels actes, seraient qu’il est issu d’une famille disloquée. Cette plaidoirie de désespoir n’a pas ému le tribunal qui l’a condamné à perpétuité.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
NidoAsirem
Émeraude
Émeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 779
Age : 24
Localisation : Alger
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   01.12.08 6:16

Oh c'est terrible................je me demande comment un etre-hummain arrive a faire des trucs pareils ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Déplacé !!!!!!!!!!!!   19.12.08 17:53

Il a neigé sur les massifs et les collines

La neige était ce jeudi au rendez-vous en Kabylie un peu comme dans le reste du pays.

Le Djurdjura, déjà vêtu de son blanc manteau, s´est recouvert d´une couche respectable alors que les collines et monts alentour viennent seulement de recenser les premières chutes. Les régions de Azazga, Bouzeguène, Yakouren, Aïn El Hammam, Larbaâ Nath lrathen, Béni Douala et les hauteurs de Boghni ont été également recouvertes de neige. Certaines voies de communication, notamment le col de Tirourda, et les autres cols menant entre la wilaya de Tizi Ouzou et Akbou sont fermés à la circulation. Ailleurs, mis à part la petite gêne du jeudi matin qui a vu des pelleteuses et des chasse-neige entrer en action, les choses sont vite rentrées dans l´ordre. C´est le cas de Aït Zikki, de Bouzeguène, d´Adekar et aussi certaines liaisons entre, par exemple, les chefs-lieux de communes et les villages, ont connu une certaine coupure la matinée. Il en a été ainsi de la RN30 au niveau d´Adekar qui a vu la circulation ralentir quelque peu aux premières heures de la matinée de jeudi et aussi au niveau des routes des agglomérations de Bouzeguène, Aït Zikki, Béni Douala et les hauteurs de Boghni comme Béni Mendès quelque peu et surtout Béni Kouffi. Des citoyens disent avoir eu quelques petits inconvénients durant leurs déplacements mais cela reste cependant pas très gênant car, selon eux «l´hiver est à venir. La neige, la vraie qui sera certainement au rendez-vous est, en réalité, prévue pour les semaines et jours prochains. La difficulté est de voir la récolte des olives quelque peu retardée». On a essayé de prendre contact avec la Protection civile pour les routes et autres chemins ayant souffert de la neige, mais le chargé de communication étant absent, on nous demande de rappeler ce matin. Il est vrai que la neige est tombée pour la grande joie des enfants et aussi des fellahs, qui disent que "toute cette neige va, en principe faire du bien aux arbres. Certes, des oliviers ont eu des branches cassées, mais sans plus!" Certaines pistes ont eu également à souffrir durant les dernières précipitations de pluie comme ces pistes qui ne possèdent toujours pas des fossés ou encore celles dont les ouvrages ne sont pas nettoyés et qui ont souffert des ruissellements. Enfin, il faut dire que cette première chute de neige en annonce certainement d´autres ces prochains jours vu l´état du ciel. Cette fois, la couche n´était guère importante même si certains tronçons routiers ont été fermés à la circulation durant quelques heures de la matinée. Par contre, du côté d´Adekar, une certaine panique a été créée par les chauffeurs de bus qui s´appelaient par téléphone pour se renseigner sur l´état des routes des bus assurant la liaison Tizi Ouzou - Béjaïa. Ils devaient d´ailleurs rebrousser chemin et passer par la côte pour rejoindre Béjaïa. D´autres, ont sagement attendu que la couche de neige soit déblayée pour circuler normalement. Les citoyens avaient peur d´une rupture en bobonnes de gaz butane mais, heureusement les stations-service et autres dépôts ont pu répondre à la demande.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   19.12.08 17:58

Des élèves sans chauffage

Certaines écoles de villages et de hameaux sont ainsi devenues, en un laps de temps, de véritables «chambres froides».

La vague de froid qui sévit sur le Nord et les Hauts-Plateaux avec la neige annoncée sur les hauteurs de 400 à 500 m pour les prochaines quarante-huit heures est des plus rudes, notamment pour les écoliers et collégiens. Certaines écoles de villages et de hameaux sont ainsi devenues, en un laps de temps, de véritables «chambres froides». Les enfants arrivent depuis les villages jusqu’à l’école souvent trempés jusqu’aux os, passant souvent la journée ou la demi-journée transis de froid dans leurs vêtements mouillés. Dans la wilaya de Tizi Ouzou, il existe encore des écoles non chauffées. Certes, les autorités ont réalisé d’importants travaux, d’abord de réhabilitation des établissements ensuite en équipements permettant de chauffer les classes, mais, voilà, le fuel n’est pas toujours de la partie.

C’est ainsi que certaines écoles des villages comme par exemple dans la commune de Illilten dans la daïra d’Iferhounen au pied du Djurdjura, les classes sont chauffées avec parcimonie. Des sources au fait des difficultés de ces écoles disent que les APC arrivent difficilement à servir les quantités idoines de fuel domestique pour toutes les écoles.

Aussi, ces établissements jouent l’économie en chauffant les classes seulement quelques heures par jour, alors que le temps est glacial. A Boghni, ce sont les élèves du collège de filles qui ont observé et depuis trois jours, une grève pour protester contre le manque de chauffage dans les classes. Ce collège équipé de chauffage central est actuellement non chauffé car la chaudière serait en réparation, selon des parents d’élèves.

Aussi, les élèves qui disent «ne plus pouvoir travailler normalement en ce temps glacial» ont décidé de ne rejoindre les bancs de l’école qu’une fois le chauffage réparé.

Il faut rappeler que si les collèges et les lycées sont dotés de l’autonomie financière, les écoles primaires sont à la charge des communes. Aussi, et le plus souvent, dans les communes isolées et pauvres, le fuel vient à manquer. C’est par exemple le cas à Maâtkas où des écoles primaires comme celle de Takheribt est restée sans fuel durant des jours. II suffit que la neige fasse son apparition et que le mauvais temps persiste en causant des dégâts aux pistes pour voir ces écoles du «bout du monde» comme les appellent certains parents d’élèves isolées et soumises au froid.

A l’inverse de leurs petits camarades des régions où le gaz naturel existe depuis avant-hier, comme c’est le cas de Aïn El Hammam et Larbaâ Nath Iraten, et bientôt la région maritime comme Boudjima et Makouda, ainsi que les petits écoliers des villes telles que Tizi Ouzou, Draâ Ben Khedda, Azazga, Boghni, Draâ El Mizan, les petits campagnards semblent avoir encore à souffrir de froid, du moins en certains endroits isolés de la wilaya.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   19.12.08 18:23

Voyage au bout du froid

Au moment où la wilaya de Tizi Ouzou enregistre un grand retard dans le raccordement au réseau du gaz naturel, la bonbonne de gaz butane se fait très rare au niveau de tous les villages. En cette période de grand froid, une tension dans la distribution du gaz butane est perceptible, ce qui a créé des désagréments au sein de la population.


Le froid, la tempête de neige, les routes coupées, etc., font que les citoyens vivent un véritable cauchemar. La chronique hivernale est dominée par les inondations dans les centres urbains, où les ouvrages de drainage des eaux sont invariablement réalisés sans respect des normes.

Dans les montagnes, loin d’une urbanisation insidieuse, l’hiver est réduit à sa plus simple expression et la plus implacable : le froid. Dans les villages, le souci lancinant est de faire remonter la température sous le toit familial, pour sauver de la maladie les enfants et les vieux. Reportage dans la Kabylie qui grelotte. La commune d’Aït Zikki culmine à 1500 m d’altitude, à plus de 80 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, aux limites de la wilaya de Béjaïa.

Les chutes de neige marquent un répit, sous un ciel gris et menaçant. La température est si basse que les montagnards, sanglés dans leurs burnous, ne traînent pas le pas dans la rue. L’ambiance n’est pas à la discussion, chacun est absorbé dans une lutte personnelle contre le froid. Même le dispensaire du chef-lieu ne nous ouvre pas pour nous enquérir des conditions d’accueil, notamment en maternité. Il faut sans doute frapper à l’appartement situé à l’étage. Ce n’est pourtant que le début de l’après-midi. Les rigueurs de l’hiver ont mis les gens d’Aït Zikki au chômage forcé. Kamal, la trentaine, n’a pas rejoint son poste à l’hôpital d’Azazga, à une quarantaine de kilomètres. Il a en poche une attestation communale certifiant que le concerné est dans l’impossibilité de rejoindre son poste « pour motif de route bloquée par la neige ».

Pour les employés du secteur public, le problème des absences ne se pose pas, mais la journée est perdue pour ceux du secteur privé. Dans cette localité montagneuse plus familière de la forêt que de la ville, la population ne s’est jamais départie de son recours au bois de chauffage. Elle n’est que très partiellement concernée par le commerce du gaz butane, encore moins par les projets improbables du gaz naturel. Le P/APC utilise l’expression « gaz de ville », comme pour marquer une distance avec cette énergie que l’administration jure de transporter jusqu’aux villages les plus reculés de la région. Le maire est néanmoins étonné que sa commune soit la seule de la daïra à ne pas figurer dans le projet de raccordement au gaz naturel.

Le poste de détente du gazoduc se trouve à Bouzeguène, chef-lieu de daïra, à une vingtaine de kilomètres en contrebas. Un an après son installation, la nouvelle APC n’a pas encore réussi à connaître les raisons de cet oubli. Le P/APC éprouve soudain une curiosité à ce sujet. Il appelle devant nous le secrétaire général de la daïra. La voix lui répond que la demande a été transmise à la direction des mines de la wilaya de Tizi Ouzou et que la daïra est en attente d’une réponse. Vu l’inflation des programmes consignés au niveau de la wilaya, le nom d’Aït Zikki finira par apparaître un jour parmi les communes concernées par les projets de distribution du gaz naturel. Même si l’inscription d’une opération sera annoncée par les autorités, les gens d’Aït Zikki savent qu’ils doivent compter sur leurs bras pour chauffer leurs maisons.

« La forêt nous appartient, il n’y a que les roches qui appartiennent à l’Etat », lance un jeune homme au village Iguer Amrane, à 2 kilomètres du chef-lieu de la commune. L’industrie du bois « Le gaz butane, c’est uniquement pour la cuisine. Cela revient cher avec une bouteille qui coûte 240 ou 250 DA », estime-t-on sur les sommets d’Aït Zikki. La coupe du bois enraye le froid pour l’ensemble du village, mais cela n’a créé que 5 ou 6 emplois. Des jeunes qui ont acquis des tronçonneuses et qui se font rémunérer 500 DA l’heure pour abattre des arbres et les découper en morceaux.

Une activité qui commence à clairsemer la colline, mais qui est vitale pour les villageois. Un à deux arbres par famille et par saison, et des frais de coupe autour de 3000 DA. Les jeunes affectés à cette besogne sont si sollicités qu’ils s’oublient parfois sous la chute des arbres. Un jeune de 22 ans a eu la jambe cassée par un chêne, il y a une quinzaine de jours. Il a été transporté à l’hôpital de Tizi Ouzou par les moyens propres du village. Il n’y avait pas d’ambulance à Aït Zikki, à Bouzeguène et à Azazga. A l’hôpital de Tizi Ouzou, il n’y avait pas de place pour être admis au bloc opératoire. Il a fallu insister pour soigner au CHU le jeune coupeur de bois, pour lequel aucune assurance ne répondra. Mais une jambe cassée n’est rien devant une urgence de maternité au milieu d’une tempête de neige. C’est le vrai cauchemar des montagnards.

Ils sont seuls face à la rudesse de la nature. Il n’y a ni maternité chauffée ni ambulance, et souvent pas de route carrossable. La population locale garde le traumatisme de l’hiver 2005, lorsqu’elle a été bloquée par la neige pendant 12 jours avant l’arrivée des engins de déneigement de l’ANP. Les autorités semblent avoir tiré quelques leçons. Elles ont compris qu’il est plus facile de déneiger en descendant de la colline qu’en remontant de la vallée. La commune vient de bénéficier d’un camion chasse-neige affecté par la wilaya, une dotation qui ne satisfait pas les jeunes. Engins de déneigement ou antiémeute ? « Ce ne sont pas des chasse-neiges, mais des engins qu’utilisent les services de sécurité pour dégager les routes lors des émeutes.

On voit qu’ils laissent une bonne couche de neige après leur passage », lâche-t-on du côté des jeunes. La commune dispose, en outre, d’un tracteur doté d’une pelle ainsi que d’un rétrochargeur qu’il a fallu payer 700 millions de centimes prélevés sur le budget du développement communal. On critique aussi l’organisation par la commune des sorties de ses trois engins de déneigement. « Le camion arrive à 8 h ou 9 h du matin, alors que la route doit être dégagée à l’aube pour permettre aux gens de partir à leur travail », fait remarquer un villageois d’Iguer Amrane.

Le maire reconnaît que le planning gagnerait à être amélioré et que cela sera possible avec le recrutement prochain de deux conducteurs d’engins. La commune est constituée d’une dizaine de villages, pour une population de 4000 habitants. « C’est une commune pauvre où il faut être riche pour pouvoir y survivre. Seuls les retraités de France s’en sortent, ceux d’ici ne peuvent même pas payer leurs médicaments », conclut un jeune d’Iguer Amrane. Interrogé sur ce que la commune attend des pouvoirs publics, le maire revient immanquablement sur les conditions de transport. Pour les malades, en priorité.

« Nous avons demandé une ambulance tout-terrain afin de pouvoir évacuer les urgences en période hivernale », dit le P/APC. L’administration locale a été saisie à ce sujet il y a quelques années. En lieu et place d’une ambulance, une clinomobile avait été envoyée deux ou trois fois avant de rejoindre durablement sa base à Tizi Ouzou. Un besoin de transport se fait également sentir en faveur des scolarisés. « Nous avons formulé une demande auprès de la solidarité nationale et de la wilaya pour deux bus de transport scolaire.

La commune dispose d’un seul bus qui transporte uniquement les filles au lycée de Bouzeguène. Les garçons déboursent 70 DA par jour pour aller en classe », ajoute le maire. Il cite également l’extension de l’électrification : « Nous comptons dans la commune une cinquantaine de foyers qui attendent l’électricité. La direction des mines prend en charge uniquement des groupes de 10 maisons, alors que les foyers concernés à Aït Zikki sont éparpillés à travers les villages. » La requête du courant électrique est vivement appuyée par les élus locaux. Quant au « gaz de ville », il est déjà oublié…

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
papy Robert
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 144
Age : 91
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   21.12.08 9:59

Je viens de lire ça sur La depeche de Kabylie

Alors que son cas nécessite un transfert à l’étranger
Sonia attend désespérément !
Elle a aujourd’hui dix-sept ans. Depuis 2006, année de la découverte de sa maladie, c’est le début du cauchemar pour Sonia Bensalem. Selon les médecins qui l’ont auscultée, Sonia présente une volumineuse masse hyper vascularisée au niveau de la veine rénale. La désormais traîne-misère est traumatisée. Malgré les deux interventions chirurgicales très lourdes et les sept séances de chimiothérapie qu’elle a subies aux hôpitaux "Parnet et Mustapha Bacha" son état ne s’est guère amélioré et le volume de la masse n’a pas diminué.

Le rapport des professeurs qui l’ont examinée est catégorique. "Procéder à l’extraction de la masse de la patiente ici en Algérie présente un réel danger. Son cas implique par contre une prise en charge médicale à l’étranger", est-il souligné dans le rapport de ses médecins traitants. Suite à la recommandation des médecins, les parents de la patiente ont adressé à la commission nationale habilitée à se prononcer et à octroyer des prises en charge médicale à l’étranger une lettre, voire plusieurs, en vue de la transférer en France. A ce jour, leur demande est restée lettre morte. Advienne que pourra de la patiente !

"C’est une petite fille qui aime la vie avec un bon rendement scolaire. Pourquoi refusent-ils de la prendre en charge, alors que son cas nécessite son transfert vers un centre spécialisé ? Pourquoi ne respecte-t-on pas l’avis de ses médecins" s’interroge, les larmes aux yeux, la mère de la patiente. Et d’ajouter : "On a fait de notre mieux pour la soigner, mais son cas est compliqué. On a ruiné notre famille". Des patients comme Sonia sont nombreux. Leur prise en charge est souvent tributaire de leur rang social. Les mieux placés dans les sphères des tenants du système rentier bénéficient souvent des prises en charge médicales à l’étranger, mais les autres comme Sonia, fille d’un citoyen lambda, on les laisse choir.
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   21.12.08 11:16

Les dirigeants algériens comme leurs homologues des pays arabes, préfèrent dépenser l'argent du peuple dans des palaces avec des gonzesses blondes et bien fichues à siroter leur whisky et à se pavaner dans le luxe et la volupté, que d'aider leurs concitoyens... !!!

C'est comme ça, l'égoïsme et l'hypocrisie sont les maîtres mots dans ces pays qui se prétendent musulmans !!!

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
papy Robert
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 144
Age : 91
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   21.12.08 11:21

C'est bien ce que je pense
Revenir en haut Aller en bas
thaazought
Or
Or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1716
Localisation : France
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   21.12.08 12:15

bien dit grdper, rien a ajouter !!!
Revenir en haut Aller en bas
NidoAsirem
Émeraude
Émeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 779
Age : 24
Localisation : Alger
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   21.12.08 15:54

Bonjour, c'est une histoire tres douleureuse!
On fait pas de chimio.... a l'hopitale parnet ca se fait qu'a Mustapha Bacha!
Mais Bon si nos medcins voudraient vraiment la transferer a l'etranger , ils auront pu le faire depuis tres longtemps........"depuis la decouverte de sa maladie!"
Comme tu l'as dit GrdPr, nos dirigeants depensent l'argent de notre pauvre algerie a gauche et a droite et laissent le peuple souffre!
Mais c'est bien dommage que nos medcins ne fornissent rien pour leurs passions , ils auront pu la transfere a Oran qui est a grand hopitale, a Ain Nadjaa aussi! Car malgré tt les medcins etrangers ont fait les meme etudes que nos medcins algeriens!
Bref As'd yef'k rebbi Chfa!
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   05.01.09 23:17

Ce que les algériens retiendront de l’an 2008 : Recul des libertés et désarroi social...

Que retenir de cette année 2008 au chapitre de la situation des libertés dans notre pays ? Il est d’emblée regrettable de constater que la régression, sur ce plan-là aussi, est manifeste et cela concerne aussi bien les libertés individuelles que collectives.

Hier encore, à l’occasion d’un rassemblement de soutien à la Palestine, qui s’est tenu à la Maison de la presse, les participants à cette action prenaient toute la mesure de la frustration de ne pouvoir sortir dans la rue pour une marche de solidarité avec la population de Ghaza persécutée. Toute manifestation de rue, on en est prévenu, est interdite depuis le 14 juin 2001.

L’état d’urgence perdure depuis 16 ans. Les condamnations à des peines d’emprisonnement continuent d’accabler les journalistes. Dernier fait en date : la condamnation à trois mois de prison ferme prononcée récemment par le tribunal de Sidi M’hamed à l’encontre de Omar Belhouchet et Salima Tlemçani, suite à une enquête mettant en cause un guérisseur soupçonné de charlatanisme.

Citons aussi le cas du journaliste Noureddine Boukraa, ex-correspondant du quotidien Echourouk à Annaba, qui a écopé d’une lourde peine d’emprisonnement pour un article sur les services de sécurité locaux. La dépénalisation du délit de presse n’est pas pour demain…

Il convient de citer également les suites de l’affaire Benchicou dont le livre Journal d’un homme libre a été saisi à l’imprimerie, un acte « revendiqué » par la ministre de la Culture. Dans la foulée, des libraires ont reçu la visite de la police et ont été embarqués au commissariat au motif d’avoir diffusé l’ouvrage frappé d’imprimatur.

Rappelons, par ailleurs, les nombreux opus interdits au dernier Salon international du livre d’Alger, faisant du SILA un festival de la censure. En somme, le pouvoir politique agit comme si les Algériens avaient besoin d’un surmoi tutorial ou d’un directeur de conscience qui leur dicterait les films qu’ils doivent voir et les livres qu’ils doivent lire et qu’ils n’avaient pas assez de discernement pour juger par eux-mêmes les œuvres et les contenus qui leurs sont proposés.

Au chapitre de la liberté de culte et de conscience, le palmarès 2008 là aussi est tristement chargé, à commencer par l’affaire Habiba K., du nom de cette jeune femme de Tlemcen, convertie au christianisme et jugée inconsidérément par le tribunal de Tiaret pour une fumeuse, histoire de prosélytisme. Ou encore ces gens de Biskra condamnés en première instance à 4 ans de prison ferme pour une présumée atteinte à la morale du Ramadhan.

Même sentence prononcée à l’endroit d’ouvriers en bâtiment pris en flagrant délit de consommation de tabac avant l’adhan et condamnés par le tribunal de Bir Mourad Raïs à trois ans de prison ferme avant que la cour d’appel d’Alger ne commue le verdict en peine avec sursis.

Cette vague de rigorisme qui intervient dans un contexte de durcissement des mœurs n’est pas sans rappeler les campagnes de moralisation de la vie publique qui avaient cours sous Boumediène. Elle renvoie immanquablement à ce projet ô combien controversé de construction d’une méga mosquée surplombant la baie d’Alger et que d’aucuns ont interprété comme une pure opération populiste.

Dans le même sens, signalons cette décision de fermeture de 1200 bars, qui s’impose comme une autre expression de ce rigorisme aux accents démagogiques qui rime avec islamisme. Sur le plan strictement politique, le forcing constitutionnel du 12 novembre 2008 où le Parlement votait les amendements de la Constitution autorisant M. Bouteflika à postuler pour un troisième mandat déroule le tapis rouge pour une présidence à vie au profit d’un autocrate qui n’a jamais fait mystère de sa passion du pouvoir. Faisant l’économie d’un référendum populaire dont Bouteflika redoutait sans doute quelque effet de surprise néfaste, option a été faite pour une adoption à huis clos, sans débat contradictoire et sans exégèse.

En témoignent ces quatre militants du MDS arrêtés pour avoir distribué des tracts et commis des tags appelant à un débat de fond autour de la Constitution. Et maintenant, le régime s’agite pour préparer la parodie d’une élection en partant à la chasse de lièvres consentants ou plutôt de « lapins » à qui l’on va faire croire que la présidentielle d’avril prochain n’est pas jouée d’avance et qu’ils seront défaits à la régulière. En définitive, que reste-t-il dans un paysage politique aussi morose et aseptisé ? Heureusement qu’il y a le front social, enseignants en tête.

Le secteur de l’éducation aura été l’un des rares à faire un peu d’animation syndicale, comme l’a montré le mouvement des enseignants contractuels, au reste sévèrement réprimé. Citons aussi le corps médical du secteur public, ainsi que le volontarisme d’autres syndicats autonomes comme le CNAPEST, le SNAPAP et SNAPEST qui résistent autant que le verrouillage du champ politique et social le permet.

Nous nous devons également de saluer l’action du RAJ qui a marqué contre vents et marrées le vingtième anniversaire des événements d’octobre 1988 avec colloque et cérémonie à la place des Martyrs. On ne peut clore cet inventaire sans faire une fois de plus le constat du « plombage » du champ audiovisuel à l’heure de l’explosion des bouquets satellites et de Youtube.

Le régime campe sur son argutie selon laquelle le peuple algérien « n’est pas mûr » pour le pluralisme des images. Sans ambition de modernisation ni projet sociétal, Bouteflika ne sera pas non plus l’homme qui débarrassera les Algériens du mépris de l’ENTV. Résultat des courses : pendant cinq autres années (au moins), on va encore ne voir que lui à tous les JT…

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
amane
Or
Or


Féminin
Nombre de messages : 1594
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   10.01.09 21:13

ah la pauvre fille, que peut on faire pour elle ??? que dieu lui vient en aide n'challahe. vous avez des nouvelles d'elle ou pas ??? qu'est ce qu'il lui faut pour qu'elle viennent ici ???un visa ??? un membre de sa famille ne peut pas lui faire la demande ??, l'argent bien sur , je sais. on fera une quette pour elle ça c'est sur et certain , on est des centaines sur ce site alors faisons un geste pour cette pauvre fille pour l'aider à vivre et continuer à vivre comme nous.
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   07.03.09 19:52

le 07/03/2009 à 18:36 TU, Attentat-suicide près de Tizi Ouzou,


(Carte : D. Alpöge / RFI)

Deux personnes ont été tuées et cinq blessées dans un attentat-suicide qui a frappé, samedi matin 7 mars, la petite ville algérienne de Thadmaït, près de Tizi Ouzou, à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger. L'attaque a visé le siège de la garde communale. Fait inhabituel en Algérie, c'est un kamikaze islamiste qui aurait opéré, se faisant sauter avec une ceinture d'explosifs

On ne sait pas encore avec certitude comment s'est produit ce nouvel attentat islamiste. Mais selon une version recueillie auprès de deux sources locales, un homme qui porterait une ceinture explosive a tenté de pénétrer à l'intérieur du cantonnement des gardes communaux. Il en aurait été empêché par un homme en faction et c'est à ce moment-là que l'individu se serait fait exploser.
La déflagration s'est produite à l'entrée du casernement de Thadmaït. Cette région située à une quinzaine de kilomètres de Tizi Ouzou, est épisodiquement le théâtre d'attentats terroristes, ciblant notamment les gardes communaux.
Le corps des gardes communaux dépend du commandement militaire, composé d'autochtones ayant une parfaite connaissance du terrain. Ils participent régulièrement aux côtés des autres forces de sécurité, à la lutte antiterroriste.

Cet attentat de Thadmaït qui serait donc le fait d'un islamiste, est le premier depuis le début de cette année. Il survient dans un contexte où en Kabylie notamment, les groupes terroristes sont constamment traqués par les forces de sécurité.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
NidoAsirem
Émeraude
Émeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 779
Age : 24
Localisation : Alger
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   07.03.09 20:03

Comme a repondu mama : Oh mon dieu et papa me dit d'ou t'as eu cette nouvelle!
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   07.03.09 20:12


Les impacts des clous utilisés dans la fabrication de la bombe visibles sur le mur de la caserne de la Garde communal. L'attentat n'a pas fait de dégâts matériels.

NidoAsirem a écrit:
Comme a repondu mama : Oh mon dieu et papa me dit d'ou t'as eu cette nouvelle!
Bonjour NidoAsirem,
Je dispose d'un canal qui m'informe en priorité de tout ce qui se passe à travers le monde...

Je t'embrasse et bonjour chez toi.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
NidoAsirem
Émeraude
Émeraude
avatar

Féminin
Nombre de messages : 779
Age : 24
Localisation : Alger
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   07.03.09 20:20

Ah Ok;je comprends mieux!
Ben papa et maman te passe le bonjour egalement, si t'as lu mon msg sur........ et si tu pourras te........., je t'attends!
Revenir en haut Aller en bas
serge
Aigue-Marine
Aigue-Marine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 63
Localisation : Paris-France
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   09.03.09 14:39

bonjour a tous
moi je rentre de voyage,j"étais en australie et j ai vu l information lors de mon transit a singapour,et voila que cela recommence quand cela va t il se ternimer .

Enfin je pars pour tizi debut avril,j"espère que tout se passera bien comme d habitude Ma yevgha Rabi

cordialement

serge
Revenir en haut Aller en bas
Azazga
Rubis
Rubis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   09.03.09 15:01

je ne sais pas si cela se terminera un jour, car tout est une question de "gros sous"! et nous, nous ne sommes que de pauvres pions qu'ils manipulent à leur aise...
bon voyage serge, moi je fais souvent des allers-retours europe-algérie, peut-être que je te verrai la-bàs ma yevgha rabbi! qui sait!?

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ECHO DU PAYS...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ECHO DU PAYS...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» joli sampler ....chez "Au pays des biscornus"
» Le racisme des noirs dans les pays du maghreb
» Les 8 Heures du Pays Noir 1/24 LMS " en système DAVIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE :: LES FORUMS POUR DÉBATTRE :: KABYLIE - ALGERIE, FAITS-DIVERS…-
Sauter vers: