KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, POUR LES KABYLES ET LE MONDE ENTIER...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Evocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Evocation   17.05.08 21:36

Qui se souviens de Hanifa,cette digne dame d'ighil mahni qui chanta,l'amour, la tristesse , l'amertume , l'exile et qui mourut loin de sa patrie et de tout ceux et celles qu'elle cherissait le plus au monde.Je souhaîterais que les autoritées locales de la commune d'Aghribs se rappellent de ce monument de la chanson Kabyle qui marquat toute une génération d'algeriennes et d'algeriens et qui honorat la kabylie en particulier de le lui rendre un hommage avec la participation de tous les villageois et en particulier ceux qui ont eus la chance et l'honneur de la connaître.
Revenir en haut Aller en bas
thaazought
Or
Or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1716
Localisation : France
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Evocation   04.06.08 18:52

bonsoir aghribs, essayé de trouver la date de sa mort et on lui rendra hommage meme a travers ce forum s'il le faut.

hanifa etait une tres grande dame de la chanson kabyle. mais tellement triste.

certaines de ses chanson font vraiment pleuré
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   04.06.08 20:40

thaazought a écrit:
bonsoir aghribs, essayé de trouver la date de sa mort et on lui rendra hommage meme a travers ce forum s'il le faut.

hanifa etait une tres grande dame de la chanson kabyle. mais tellement triste.

certaines de ses chanson font vraiment pleuré
Enfin un signe positif à mon évocation de la grande cantatrice kabyle qui était Hanifa et pour laquelle j'avais souhaiter que les gens de la région reconnaissent enfin le mérite et lui rendent un hommage même si c'est à titre posthume car c'est la moindre des reconnaissances qu'on lui doit et sa fille encore vivante en tirerait une grande fierté ,car elle n'ignore pas que la société infame et la vie de l'époque l'on tellement marquées que toute sa vie durant a été une galère.Aujourd'hui à travers son repertoire nous pouvons imaginer,comprendre et même ressentir ce que fût sa douleur.Oui thaazoughth quand on l'écoute et si nous avons la moindre petite sensibilité on ne peut être que touchés au plus profond de nous même.Maintenant s'agissant de la date de sa mort je crois que si chacun de nous se mettait à la quete de cette information il ne serait pas difficile de l'avoir ,notemment si nos amis d'IGHIL MAHNI voulaient se secouer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Fariza
Morganite
Morganite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   04.06.08 22:46

Icône de la chanson kabyle, dont la vie «ne fut qu’un ténébreux orage, traversé ça et là par de brillants soleils», Hnifa restera, sans conteste, l’artiste qui aura marqué la chanson féminine kabyle du XXe siècle.

-
Née le 4 avril 1924, Ighil Larbaâ, Zoubida de son vrai prénom est originaire du village d’Ighil-Mheni, petite localité maritime dans la commune d’Azeffoun.. Sa famille, comme tant d’autres, a fui l’hostilité de la campagne kabyle pour chercher à Alger, des conditions de vie plus clémentes.

La seconde guerre mondiale et le débarquement allié dans la capitale précipitent le retour au village d’origine où la jeune fille y mène l’existence sans relief d’une montagnarde kabyle. Elle se passionne pour la poésie et, comme toute femme kabyle, agrémente chacun de ses instants par des chants. C’est aussi tout naturellement qu’elle exprime publiquement son talent lors des fêtes de femmes organisées au village où sa présence est particulièrement appréciée.

Comme il est alors d’usage, elle est mariée au sortir de l’enfance. Ce mariage convenu n’est qu’une parenthèse qui se referme bien vite par la séparation du couple. De retour auprès des siens, elle est le témoin de l’émiettement progressif de son cocon familiale ; la mort accidentelle de l’un de ses frères, puis la répudiation de sa mère, quelques temps après, finissent par faire éclater les derniers vestiges de son univers. C’est ainsi que débute «le prélude à la vie d’errance» de la jeune femme.

A la fin des années quarante, elle s’installe à Alger, chez son frère aîné, dont elle épouse l’un des proches amis. Second mariage et seconde désillusion. De cette union naît son unique fille, celle qui apaise sa solitude et partage tout le poids de sa misère. A nouveau «libre» mais livrée à elle-même, elle est contrainte à de petits emplois qui lui permettent de glaner quelques subsides.

Sa rencontre, en 1951, avec Lla Yamina change le cours de son destin et constitue le premier jalon de sa carrière artistique. Les Français aident du mieux qu’ils peuvent les kabyles qui souhaitent s’en sortir, celle-ci la présente à madame Lafarge qui anime alors une chorale féminine dans laquelle se côtoient des artistes précurseurs dont Chérifa, l’autre grande dame de la chanson kabyle. Hnifa fréquente assidûment la chorale entre 1951 et 1957. Encouragée par cette France indulgente et bienveillante, elle s’y affirme et ne tarde pas à faire son apparition à la Radio sous la direction de l’orchestre de Cheikh Norredine, s’y produisant une fois par semaine, accompagnée de la chorale ou en solo. C’est ainsi que Zoubida la fière villageoise élevée dans le nnif disparaît à tout jamais et laisse place à Hnifa, l’artiste marginale qui chante son vécu et ses souffrances. Le succès est immédiat.

En 1957, comme des milliers de ses compatriotes fuyant l’oppression des fellagas, la jeune femme fait « le choix » de l’exil, dans l’espoir d’un horizon moins sombre et sans doute aussi afin de s’émanciper de la tutelle d’une société musulmane pitoyable à bien des égards. Elle franchit la méditerranée et pose sa valise à Paris. Hnifa y mène la vie d’une bohème, se produit dans les cafés devant un public exclusivement masculin, bravant ainsi le code strict de la morale kabyle. Elle vit son art comme un exutoire à ses souffrances, chante avec force la triste condition de l’exilé, le désarroi des femmes délaissées et les tourments de ses sœurs kabyles.

A Paris, son chemin croise, à nouveau, celui de Kamal Hamadi rencontré quelques années plus tôt à Alger. Il devient son ami et l’auteur de textes qui la sublimeront. Ensemble, ils enregistrent, en 1959, un duo mémorable, yid-em yid-em, puis il compose pour elle, douze autres titres taillés à la mesure de sa vie et de ses sentiments. Des oeuvres, aujourd’hui, devenues patrimoine de la chanson kabyle.

De retour à Alger, quelque temps après la proclamation de l’indépendance, dans un pays en quête d’identité, Hnifa essaye, tant bien que mal, d’exister. Mais avec l’oppression du régime arabo-musulman et les mentalités encore plus attardées que pendant la présence de cette chère et regrettée France. Elle se résout finalement, en 1973, à reprendre le chemin de l’exil chez les siens qui la comprennent mieux. Sans le savoir, elle quitte un pays devenu obsolète, pour ne plus jamais y revenir de son vivant. Durant les dernières années de sa vie, ses apparitions sur scène sont rares. Minée par la solitude et rongée par la maladie, Hnifa «la Rebelle», Hnifa «la poète maudite», celle qui a erré entre Azeffoun, Alger et Paris rejoint son domicile éternel parmi les étoiles.
Le 23 septembre 1981, elle s’éteint dans l’anonymat dans une chambre d’hôtel à Paris. Sa dépouille a été, grâce à ses amis Français et certains admirateurs anonymes rapatriée dans son pays natal qu’un mois plus tard ! Aucun de ses compagnons de la chanson, aussi bien kabyles qu’arabes, ni de sa famille ni de ses amis algériens ne sont venus lui rendre un dernier hommage !
Elle a été inhumée au cimetière d’El-Aâlia, dans la périphérie d’Alger, ce que sa fille voulait.

Elle laisse un répertoire riche d’une centaine de chansons, après une vie vécue marquée par des échecs successifs en mariage, l’errance, le déchirement et l’exil…
Revenir en haut Aller en bas
arezki
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Evocation   06.06.08 19:48

Un parcours riche en évènement que personne ne veut capitaliser, même pas le ministère de la culture pourtant sensé suivre l'historique des artistes, pourquoi pas un film ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
Azazga
Rubis
Rubis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Evocation   07.06.08 12:24

arezki a écrit:
... pourquoi pas un film ?
Ma yevgha-Rabi.
Ma vghane issordiyine ou idhrimene.

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
Naïleen
Topaze
Topaze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 50
Age : 46
Localisation : Lhasa - Tibet
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Evocation   09.06.08 17:31

Même la pauvre Hnifa que Dieu ait son âme, fuyait déjà tous ces bougnoules-fouteurs de merde, partout où ils passent !!! Ils l'ont tellement faite souffrir...
Après on ose dire que les algériens sont bien. Laissez-moi rire...
C'est pourquoi tout le monde se réfugie en France !?
Heureusement que ces bons Français existent, de bons et braves samaritains.
Qu'en pense-tu Nda ? Oses enfin dire la vérité, c'est tout à fait normal d'admirer les Français, n'aie pas honte, tu n'es pas la seule...
Revenir en haut Aller en bas
NDA
Saphir
Saphir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 456
Age : 49
Localisation : Alger
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Evocation   09.06.08 19:02

Naïleen a écrit:
Même la pauvre Hnifa que Dieu ait son âme, fuyait déjà tous ces bougnoules-fouteurs de merde, partout où ils passent !!! Ils l'ont tellement faite souffrir...
Après on ose dire que les algériens sont bien. Laissez-moi rire...
C'est pourquoi tout le monde se réfugie en France !?
Heureusement que ces bons Français existent, de bons et braves samaritains.
Qu'en pense-tu Nda ? Oses enfin dire la vérité, c'est tout à fait normal d'admirer les Français, n'aie pas honte, tu n'es pas la seule...

Pffff!
"Je ne trouve rien de plus ridicule au monde qu'un diable qui se désespère. " Merci Goethe
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   09.06.08 21:40

Diable , vous étes toutes et tous des utopistes invéterés ,qu'attendez vous encore de ce pouvoir à la con?Qu'il reconnaisse enfin notre cultûre , qu'il nous donne les possibilites de la sortir de son ghetto et du profond labyrinte ou ils l'on enfermée ? Non , si les kabyles doivent faire quelque chose ils doivent le faire par eux mêmes sans compter ni attendre un quelconque espoir des autres . S'il y avait une solidarité agissante entre nous je suis persuadé que nous pourrions tout faire y compris des films qui retraçeraient la vie de Hanifa et de tous les autres artistes qui n'ont point démérités .
Revenir en haut Aller en bas
Fariza
Morganite
Morganite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   09.06.08 22:02

aghribs a écrit:
... si les kabyles doivent faire quelque chose ils doivent le faire par eux mêmes sans compter ni attendre un quelconque espoir des autres . S'il y avait une solidarité agissante entre nous je suis persuadé que nous pourrions tout faire y compris des films qui retraçeraient la vie de Hanifa et de tous les autres artistes qui n'ont point démérités .
C'est Dieu tout puissant qui vous envoie, Monsieur Aghriv. Que c'est bon et doux pour l'oreille d'entendre une si belle symphonie. Si seulement tout le monde est persuadé qu'il n'y a que comme cela qu'on pourrait enfin voir le ciel bleu de nos aïeux... La Solidarité "Thiwizi", ce terme qui avait tant de valeur chez nos ancêtres, ne le laissons pas se perdre, de grâce... NDA, Thaazought, Coeur... réfléchissez et partagez cet avis, svp.

Que le bon Dieu vous entende a y'Aghriv,
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   09.06.08 22:35

Fariza a écrit:
aghribs a écrit:
... si les kabyles doivent faire quelque chose ils doivent le faire par eux mêmes sans compter ni attendre un quelconque espoir des autres . S'il y avait une solidarité agissante entre nous je suis persuadé que nous pourrions tout faire y compris des films qui retraçeraient la vie de Hanifa et de tous les autres artistes qui n'ont point démérités .
C'est Dieu tout puissant qui vous envoie, Monsieur Aghriv. Que c'est bon et doux pour l'oreille d'entendre une si belle symphonie. Si seulement tout le monde est persuadé qu'il n'y a que comme cela qu'on pourrait enfin voir le ciel bleu de nos aïeux... La Solidarité "Thiwizi", ce terme qui avait tant de valeur chez nos ancêtres, ne le laissons pas se perdre, de grâce... NDA, Thaazought, Coeur... réfléchissez et partagez cet avis, svp.

Que le bon Dieu vous entende a y'Aghriv,
Merçi Fariza pour votre contribution qui me va droit au coeur , car elle est sincere et rappel à qui semblerait l'avoir oublier que nous ne cherchons à creer rien de nouveau , nos aieux nous ayant laisser un guide de conduite , et un code de l'honneur que nous n'avions malheureusement pas suivi.Voilà les résultats qu'avons nous gagné depuis 1962 à ce jour ?rien ! Mais je reste convaincu que pour notre communauté pour ne pas dire peuple que tout est encore possible sauf pour les aveugles qui ne veulent rien voir . Sic Bien à vous et à tous vos amies.
Revenir en haut Aller en bas
Fariza
Morganite
Morganite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   10.06.08 10:56

aghribs a écrit:
... Mais je reste convaincu que pour notre communauté pour ne pas dire peuple que tout est encore possible sauf pour les aveugles qui ne veulent rien voir . Sic Bien à vous et à tous vos amies.
Bien sûr que tout possible, à condition que cette même communauté s'ouvre enfin les yeux et le coeur pour voir et sentir ce qui se passe autour d'elle, se rendre compte du déclin et de la gravité de leurs erreurs, qu'il faille rattraper rapidement...
Mais se réveilleront-ils un jour ? Seul Dieu le sait...
Bien le bonjour Aghribs, et que le seigneur fasse en sorte qu'il y'ait de plus en plus de personnes comme vous et d'autres ici, afin de bâtir ce monde de solidarité, juste et sans haine ! Amin a Rabbi.
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   11.06.08 17:33

Fariza a écrit:
aghribs a écrit:
... Mais je reste convaincu que pour notre communauté pour ne pas dire peuple que tout est encore possible sauf pour les aveugles qui ne veulent rien voir . Sic Bien à vous et à tous vos amies.
Bien sûr que tout possible, à condition que cette même communauté s'ouvre enfin les yeux et le coeur pour voir et sentir ce qui se passe autour d'elle, se rendre compte du déclin et de la gravité de leurs erreurs, qu'il faille rattraper rapidement...
Mais se réveilleront-ils un jour ? Seul Dieu le sait...
Bien le bonjour Aghribs, et que le seigneur fasse en sorte qu'il y'ait de plus en plus de personnes comme vous et d'autres ici, afin de bâtir ce monde de solidarité, juste et sans haine ! Amin a Rabbi.
Bonjour Fariza , dieu dans sa mansuetude sa grandeur , et sa grande generosité nous a crée à son image , donc naturellement bons , et le fait d'accomplir de bonnes actions journellement en direction de son prochain doit être un geste inné et spontané et ne rien attendre en retour. L'engagement et un acte militant et militer pour une cause juste et un devoir dont chacun de nous doit s'impregner afin de tenter de reveiller les consciences encore endormies et qui sont loin de se douter du veritable danger qui nous menace en tant que nation . Bien à vous et à tres bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Azazga
Rubis
Rubis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Evocation   11.06.08 20:59

Ah... Si seulement 50% de kabyles (ou d'algériens, pour les plus précis) réfléchissent comme vous Fariza, aghribs, thaazought, arezki, Naïleen... nous donnerons des leçons de moral à l'humanité. Avec les valeurs que nos ancêtres nous avaient léguées, nous avons un riche patrimoine... que cette génération paumée est entrain de gaspiller...

Mais quand on veut on peut, faisons de notre descendance, les gardiens de nos traditions…

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   11.06.08 21:26

Azazga a écrit:
Ah... Si seulement 50% de kabyles (ou d'algériens, pour les plus précis) réfléchissent comme vous Fariza, aghribs, thaazought, arezki, Naïleen... nous donnerons des leçons de moral à l'humanité. Avec les valeurs que nos ancêtres nous avaient léguées, nous avons un riche patrimoine... que cette génération paumée est entrain de gaspiller...

Mais quand on veut on peut, faisons de notre descendance, les gardiens de nos traditions…
Merçi Azazga pour votre contribution et bienvenue dans le club des contestataires de l'ordre établi et du reniements de nos valeurs soci-culturelles.rejetons tous ensembles cette forme d'aliénation qu'on veux nous imposer et soyons nous mêmes.Donnons à nos enfants et aux futures génèrations les armes idéologiques culturelles et pacifiques pour leurs permettre demain de relever tous les défis et d'être les rampards contre toute velehitée d'ou qu'elle vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Azazga
Rubis
Rubis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Evocation   12.06.08 11:56

Merci pour votre accueil, aghribs. C'est un honneur de faire partie-intégrante de votre entité, si c'est pour remettre au goût du jour nos valeurs ancestrales...
Le club des contestataires... J'aime bien.
Mais j'ajouterai, des Diseurs de Vérité ! C'est pour cela qu'on dérange... !!!

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   12.06.08 16:36

Azazga a écrit:
Merci pour votre accueil, aghribs. C'est un honneur de faire partie-intégrante de votre entité, si c'est pour remettre au goût du jour nos valeurs ancestrales...
Le club des contestataires... J'aime bien.
Mais j'ajouterai, des Diseurs de Vérité ! C'est pour cela qu'on dérange... !!!
Tout le plaisir est pour moi cher ami , et je suis fier et tres heureux de rencontrer des gens comme vous qui ont des ideaux et des principes qu'ils défendent au risque de subir les effets et la vindicte des castes qu'il dérange . Alors pour celà oui subissons tous ensemble et relevons le défie en disant toujours la vérité là ou nous sommes et dénonçons les effets pervers par lesquels on veut nous aliener à une société qui est loin de répondre , ou de representer les symboles de notre personnalité .
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine
avatar

Nombre de messages : 2519
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Evocation   14.06.08 12:19

Je suis fier de vous, chers membres qui êtes présents dans cette rubrique. C'est ce que j'appelle un début de solidarité et d'harmonie.

Continuons à ce rythme, d'autres nous rejoindront sûrement. Nous pourrions former une chaine de l'espoir, afin que cette lumière qui a régit la vie de nos Ancêtres depuis la nuit des temps, jaillisse enfin sur nous, pauvres insouciants que nous sommes...

Avec toute ma reconnaissance, mes chers amis(ies) et cousins(es).

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
aghribs
Morganite
Morganite


Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 64
Localisation : Alger
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Evocation   17.06.08 12:08

Grdper a écrit:
Je suis fier de vous, chers membres qui êtes présents dans cette rubrique. C'est ce que j'appelle un début de solidarité et d'harmonie.

Continuons à ce rythme, d'autres nous rejoindront sûrement. Nous pourrions former une chaine de l'espoir, afin que cette lumière qui a régit la vie de nos Ancêtres depuis la nuit des temps, jaillisse enfin sur nous, pauvres insouciants que nous sommes...

Avec toute ma reconnaissance, mes chers amis(ies) et cousins(es).
Merci Grdper pour votre message plein d'espoir et d'amitié , ce réchauffe le coeur de savoir qu'il existe encore des gens qui pensent comme nous, soyez sûr que nous vous avons compris comme dirait l'autre , reste à savoir si les autres suivront ce mouvement naissant et lui accorderont l'attention nécessaire pour son developpement ou sa survie c'est selon. Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evocation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evocation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evocation de PINOCHIO en monotype aquarelle
» [H] Graham Masterton
» Rodin
» Evovation littéraire et poétique...
» Coupe du centenaire : Evocation Grand Prix de Boulogne - Touquet Paris Plage - 29,30 Juin et 1er Juillet 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KABYLIE ( Thamourth n'leqvayel ) - FRANCE - ALGÉRIE :: DÉTENTE ET LOISIRS POUR TOUS... :: DÉTENTE ET LOISIRS CRÉATIFS POUR TOUS - INSOLITES...-
Sauter vers: